fbpx

Store Américain & Cie

0 Comments

Store Américain & Cie

Brève description

Tissu confectionné et accroché au moyen d’un velcro sur un rail. Se relève par le biais d’un mécanisme

Caractéristiques

  • Apporte une touche décorative à votre intérieur
  • Encombrement assez important en hauteur 
  • Echelle de prix 2 en non doublé et 2.5 pour la version doublée
  • Entretien aisé
  • Peu d’usure
  • Large choix de teintes et de matières
  • Large panel de types de confection
  • Permet de réaliser des stores de grandes dimensions

Principe de base

Le store est fait avec du tissu émanant du monde de l’ameublement donc est lavable. Diverses structures et différents niveaux de transparences sont possibles, il pourra être doublé ou non.

 

Il changera de nom en fonction de son type de confection :

– Store américain

– Store Bateau

– store bouillonné

– Store festonné

– Store London      

1) Store Américain

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.
Store Américain
Pli de 30 cm

De loin le plus répandu.

Principe de ce store :

Un pan de tissu confectionné avec des baguettes cousues à l’horizontale espacées de +/- 30 cm.

Des anneaux sont cousus sur ces baguettes, une série à +/- 8 cm des bords et les autres écartées équitablement d’environ 50 cm.

Une corde passe au travers pour aboutir dans un mécanisme, le plus souvent à chaînette.

En actionnant celle-ci, vous ferez monter le store.

Le tissu s’accumulera en haut par vagues de demi plis, une forme d’accordéon que je décrirai ensuite trônera au-dessus de votre fenêtre. Comme dans le demi pli, il n’y a pas de poids, sa droiture sera un peu nonchalante, c’est ce qui en fait son charme.

Dans le long terme, la toile se lustrera, la manifestation la plus visible sera une ligne horizontale entre chaque baguette, comme s’il y avait un demi pli.

Store
Demi pli , paquet en accordéon

Pour diminuer cet effet de lustrage et donner plus de rigidité à votre store, il est possible de ne confectionner que des plis pleins, et l’astuce est de coudre les anneaux sur une baguette sur deux, seule contrainte pour avoir un nombre de plis impairs.

De cette manière, le paquet se rassemblera bien en dessous et viendra se loger sous le mécanisme au lieu de partir à l’avant.

couture d'un anneau sur 2 = paquet droit

C’est un énorme avantage pour les fenêtres de coin ou si votre mécanisme est logé dans un cache rail. Le rendu sera très linéaire, dans un intérieur contemporain l’effet est garanti. Bien sûr le paquet sera plus important.

Vous pourrez choisir de mettre les baguettes à l’avant ou à l’arrière de votre store. Personnellement je trouve que pour un tissu transparent de type voilage, la baguette à l’arrière est à conseiller car :

-Les anneaux sont cousus à l’arrière de la baguette donc vous ne verrez pas les piqûres, en revanche, si vous les mettez à l’avant, vous verrez les petites pincettes.

– A cause de la transparence du tissu, vous verrez toujours l’effet des baguettes dans la toile.

Pour des tissus de type translucide ou pour un tissu avec des dessins, je préconise de mettre les baguettes à l’avant. Le soir venu, quand votre store sera descendu vous aurez un tissu avec du relief, sinon ce sont les lignes de couture qui apparaîtront tous les 30 cm. Votre store sera selon moi, beaucoup plus décoratif en position fermée (le soir) mais le paquet rassemblé sera un peu moins mis dans ses plis.

A vous de voir si vous profitez plus de votre intérieur le soir ou la journée. Si c’est la journée, suis-je dérangé par un pli légèrement écorné ? Armé de ces informations, vous choisirez un store qui vous correspondra.

Aïe et qu’en est-il pour les toiles occultantes ?

Les points de couture laisseront passer un peu de lumière, maintenant soyons un peu logiques, il en va de même pour la ligne de couture horizontale, donc à vous de voir.

Un autre point très important est la répartition des baguettes.

Pour un voilage, qui est en principe rarement remonté, je conseille d’espacer vos baguettes de +/- 30 cm et de finir par un pli plein.

L’anneau de levage sera placé sur le profil de lestage dans le bas du store, c’est un profil rigide qui viendra prendre place à la place de la baguette. Gros avantage, les espaces entre les baguettes sont réguliers.

Pli plein

Par contre, pour un tissu qui devra quotidiennement être remonté, cela va entraîner une décoloration sur un demi pli dans le bas. C’est logique car il aura été exposé à la lumière toute la journée sur son beau côté.

Pour éviter ce phénomène, on va prévoir un rabat, qui aura un demi pli de hauteur, et l’anneau de levage sera cousu sur la dernière baguette. Cela ne change en rien la hauteur du paquet.

Bande anti-décoration

Petite explication sur le +/- 30 cm

Les 30 cm ne sont pas anodins, en effet le demi pli sera de 15 cm et de mon expérience, je peux vous assurer que c’est la dimension la plus esthétique et pratique. Si vous pensiez qu’en diminuant cet écart vous alliez diminuer la hauteur de paquet, désolé de vous décevoir mais la réponse est négative car vous allez augmenter le nombre de plis et il y a toujours +/-1cm perdu par baguette lors de la remontée du store.

Je crois qu’il y aura rarement deux maisons avec des fenêtres de même hauteur et aucune pose hors batée ne sera de hauteur identique.

Le calcul est le suivant :

Hauteur réelle = Hauteur de votre store – Hauteur du mécanisme   

Hauteur réelle / 30 cm = Nombre de baguettes

   –  Vous optez pour un pli plein en bas : 

Prendre ce nombre en l’arrondissant, ensuite redivisez la hauteur réelle par le nombre de baguettes, vous aurez ainsi l’écartement entre vos baguettes, et grâce au fait que vous ayez tenu compte de la hauteur du mécanisme, le paquet viendra se plier parfaitement et ce même pour le premier pli. C’est une erreur majeure que j’ai rencontrée à maintes reprises.

Petit exemple :

Hauteur du store 250 cm, le mécanisme à 3.5 cm 

La hauteur réelle est de 250 – 3.5 = 246.5 cm   

Je divise les 246.5 par 30 = 8.2 et j’arrondis à 8 baguettes 

Ecartement réel entre les baguettes :  246.5 / 8 = 30.81 cm

   –  Vous optez pour un demi pli dans le bas :

Ici le calcul sera fortement similaire, mais lors de l’arrondi il faudra arrondir à la demi unité.

Reprenons notre exemple :

La hauteur réelle est de 250 – 3.5 = 246.5 cm 

Je divise les 246.5 par 30 = 8.2 et j’arrondis à 8, 5 baguettes                                                                  Ecartement réel entre les baguettes :  246.5 / 8,5 = 29 cm

En tenant compte de la hauteur du mécanisme, et d’un demi pli, vous vous rendez compte que le paquet sera assez important. Si vous ajoutez à cela que chaque pli part vers l’avant en forme d’accordéon et qu’il prend 1 cm pour se mettre en place, vous devrez être sûr d’avoir assez d’espace au-dessus de votre fenêtre pour ne pas l’entraver lors de son ouverture.

Généralement les voilages se mettent directement sur les châssis. Veuillez vérifier que l’espace entre la fenêtre ouverte (à la perpendiculaire) et la batée soit supérieur à l’épaisseur du mécanisme + 1 cm.

Pour une pose en dehors de l’embrasure, il faudra veiller que l’espace total du paquet soit disponible entre le haut du store et le haut de la fenêtre.

Ci-dessous un tableau reprenant la hauteur des paquets :

Tout logiquement, la hauteur du paquet pour une confection type « un anneau / une baguette sur deux » sera plus importante, tablée sur +/- 15 cm de plus.

2) Store Bateau

Store bateau

Ici il n’y aura pas de baguettes, un galon sera cousu à l’horizontale en lieu et place des baguettes, les cordes de levage passeront par des petites poches situées dans le galon et arriveront dans le mécanisme.

En actionnant celui-ci, votre toile se lèvera.

Le paquet rassemblé sera très quelconque et certains vont adorer cet effet, d’autres vont le détester. Etes-vous plutôt organisé ou brouillon ?     

C’est peut-être un élément de votre choix !

Par contre, une fois descendu, je trouve que cela ressemble à une toile épurée garnie de lignes horizontales de couture.

Au fur et à mesure des manœuvres de montée et descente, la toile en position basse prendra des plis, ce qui renforcera son côté bohème. 

3) Store bouillonné

Store bouillonné

Je dirais que c’est un store bateau mais froncé dans sa largeur et donc une fois abaissé, il y aura des plis dans la toile.  Il n’y a pas de profil de lestage, donc lors de la remontée du store des coques prendront forme.

En dehors de l’aspect financier, le poids et l’encombrement seront beaucoup plus élevés.

Son avantage est qu’en position basse, il sera ondulé.

4) Store festonné

Store festonné

C’est un store bouillonné doté d’un galon vertical froncé.

Financièrement, il faudra beaucoup de mètres de tissu :  2 x la largeur du store et 3 x la hauteur. Donc 6 x plus que pour un store américain.  

Par contre en position basse, de jolies coques remplaceront une toile plate, en remontant celles-ci seront accentuées.

Soyez prêts à vite investir dans un moteur vu le poids !

Aurez-vous assez de place pour stocker le paquet ?

Ces deux dernières confections sont de plus en plus rares, elles me font un peu penser aux robes de french cancan avec des amoncellements de tissu. Cela a existé mais voilà…    

Si vous regardez des films de western, à tous les coups il y en aura aux fenêtres !

5) Le store London

Ici aussi, l’idée est de voir comment rendre le tissu moins plat.

L’idée est de couper la dimension du store en 4 (¼ de chaque côté et ½ au centre).

Entre les parties, un tissu d’une autre teinte sera cousu et caché comme une pochette, en remontant le store va se déployer comme un papillon déploierait ses ailes.

L’ensemble des stores détaillés ci-dessus pourront bien sûr être doublés.

Lors du choix de ceux-ci, veuillez être attentifs que leur entretien est compatible avec celui du tissu choisi, car vous ne pourrez pas les dissocier lors du nettoyage.

Couture

Voilà un point qui va en fâcher plus d’un !    

Les toiles sont disponibles en 140 cm de large (on parle alors d’un lé de 140) ou en largeur de 280 cm (aussi appelé grande largeur).

Les ourlets latéraux ont besoin de 14 cm, donc sans couture le store le plus large avec un tissu de :   

          – 140 cm sera de 126 cm  

          – 280 cm sera de 266 cm

Au-delà de ses dimensions il y aura des coutures, vous pourrez choisir parmi les possibilités reprises ci-dessous :

La plus grande erreur que le décorateur commet quotidiennement est d’inverser le sens de la toile et ainsi de masquer les coutures dans les fourreaux des baguettes.

Esthétiquement, chapeau, mais n’oubliez pas une chose, votre tissu a été tissé dans un sens, le nombre de fils dans la maille et la trame ne sont pas le même, et ici vous décidez de changer les lois de la gravitation universelle !!!

Les conséquences peuvent être désastreuses après le premier nettoyage, il risque plus que probablement de partir en parallélépipède.

Pourriez-vous juste me rappeler pourquoi vous avez choisi ce type de store ?  Je crois que c’est parce qu’il est LAVABLE, non ?  CQFPA : Ce qu’il ne fallait pas acheter.

Les industriels ont pensé à vous, et ont confectionnés des tissus permettant de s’inverser de sens qui portent le doux nom de « Grande Hauteur », le choix est certes plus restreint. 

Si vous ne trouvez pas votre bonheur, il faudra se résigner à :

       – Mettre deux stores côte à côte.

      –  Accepter les coutures.

L’entretien

Dans les lignes ci-dessus j’ai déjà évoqué en partie ce point mais en résumé :

Tous les tissus sont lavables soit dans votre machine, soit au nettoyage à sec. N’oubliez pas de retirer les baguettes et profil de lestage.  

Si les coulisses des fourreaux sont cousues sur les côtés, il y a de grandes chances que lors de sa confection des petites ouvertures (en dessous de la baguette) soient prévues sur un des deux côtés. Cette technique est celle de la boutonnière. Si tel n’est pas le cas, il suffira de défaire le point de couture et une fois votre store lavé, de le recoudre après y avoir introduit les baguettes. L’idée est qu’elles ne sortent pas d’elles-mêmes, franchement c’est très inesthétique.

Si le tissu est doublé, le mode de nettoyage est-il le même ? En cas de doute, privilégiez toujours le nettoyage à sec.

Tolérances

Tolérance des tissus

En dehors du rétrécissement de la matière première, des tolérances sont prévues aussi bien dans la largeur que dans la hauteur, cela est dû au fait que le tissu a subi différentes étapes lors de sa confection.

En dehors du tableau ci-dessous, référez- vous toujours au % de rétrécissement mentionné sur l’étiquette du tissu lors de votre choix.

Privilégiez toujours un tissu avec des fils en polyester qui est relativement stable plutôt que des matières naturelles, certes au fil plus soyeux mais ayant des comportements au chaud/ froid/ humidité tout à fait étonnants.

Si le fabricant vous propose de décatir votre tissu, acceptez ce supplément. En effet, il passera le tissu dans une calandreuse où il sera chauffé à 140°, donc la plus grande partie du travail de rétractation sera faite et ce avant de le confectionner.

Mécanismes

Très rarement utilisé de nos jours, une latte de bois, gainée de tissu, des pitons métalliques pour le passage des cordes, et un cabestan pour l’arrêter à la hauteur désirée. Il est le fruit d’un vrai travail d’artisan.

Mécanisme à corde

Le même existe mais le bois est remplacé par un rail doté d’un velcro et un frein remplace le cabestan, Gros avantage, pose plus professionnelle grâce à l’utilisation d’un support.

Astuce de pro :

Si le store est monté sur châssis, vous pouvez placer directement ce rail contre votre châssis avec des petites pastilles de fixation, l’encombrement en épaisseur sera de 13 mm, rails compris.

Rail velcro avec clips de montage
Toile tendue

Rien ne vous empêche d’en mettre en haut et en bas, de cette manière votre tissu est tendu entre les deux, idéal pour un voile sur châssis oscillant battant.

Mécanisme à chaînette

La mécanique à chaînette est de loin le plus répandue.

Vous aurez soit une transmission directe soit indirecte.

Je vais comparer ça à un dérailleur de vélo. Avant les vélos n’avaient pas de changement de vitesse, dans les grandes côtes, il fallait descendre et marcher à côté de son vélo. 

Maintenant en sélectionnant une vitesse plus faible, vous devrez certes mouliner beaucoup mais vous resterez en selle.

Et bien ici c’est un peu pareil, un store de moins de 2 kilos (les accessoires ; baguette et profil de lestage font vite 0,5 kg) sera en transmission directe :

1 mètre de chaînette entraînera 1 m de tissu.

Passé ce poids, il faudra passer à un système démultiplié de 4 :1.4 mètres de chaînette entraîneront 1 m de tissu, ceci fonctionne pour des stores jusqu’à 7 kilos.

Poids d’un tissu moyen 300 gr au m2, 500 gr pour un velours, 200 gr pour une doublure ou un voile.

D’autre part, je vous invite à consulter le texte concernant la sécurité des enfants avec la chaînette des stores.

Evidemment, vous pourrez les motoriser que ce soit en 220 volts ou sur batterie, qu’il soit commandé par interrupteur, télécommande, domotique ou smartphone, il y aura toujours une solution.

Je vous incite à aller voir la partie automatisation.

Petit résumé des limites de levage pour chaque type de mécanisme :

Type                                largeur max         longueur max      Poids max

Cordes                                    350                      350                  2 kg

Chaînette 1/1                          350                      350                  3 kg  

Chaînette 4/1                          350                      350                  7 kg  

Chaînette 5/1                          500                      500                10 kg 

Electrique sur batterie         350                      350                10 kg

Electrique 220 V                     550                      550                15 kg

Prise de mesures

Dans le jour

Pose dans le jour

Honnêtement c’est très rarement le cas au vu de la dimension importante du paquet.

Dans ce cas, la pose sera souvent sur le châssis. Si tel est le cas, prenez comme largeur l’écartement entre les extérieurs de parclose et en hauteur le haut du châssis moins 1 cm et en bas la ligne inférieure de la parclose.     

Il est possible de mettre un système à chaînette sur des supports pour châssis en PVC, dans ce cas prenez le haut de châssis comme point de départ.

Soyez sûr qu’à l’ouverture de la fenêtre, il reste au moins 4 cm entre le châssis et le bord de l’embrasure.

Sinon optez pour le rail velcro, placez le contre le châssis avec des petites pastilles de fixation, l’encombrement sera d’à peine 1 cm en épaisseur.

Pose en dehors du jour

Pose hors du jour

Prévoyez en hauteur suffisamment de place pour entreposer le paquet (cfr hauteur des paquets).

En bas pour une fenêtre avec tablette :   

    Si elle déborde : – 1 cm       

    Si elle est rasante : Ras du bas de celle-ci.    

    Si le store va jusqu’au sol, décompter 2 cm. 

En largeur si le store n’est pas occultant comptez entre 3 et 5 cm de plus de chaque côté ou suivez la tablette si elle déborde de la batée en largeur.

Pour une chambre avec un tissu occultant, j’opterai plus pour 7 cm de chaque côté.

Attention, si vous prenez un boîtier électrique, il est souvent plus profond, n’hésitez pas à rajouter quelques centimètres pour éviter des passages de lumière latérale.

Si l’espace entre le plafond et le haut de la batée est fort proche de celle du paquet, partez du plafond, cela agrandira votre pièce.

Privilégiez toujours une pose au mur à ras de plafond, plutôt qu’au plafond (ils sont rarement droits) et dans le mur vous pourrez vous accrocher à une surface plus solide.

Options

En dehors de celles déjà mentionnées, souvent le fabricant vous proposera de multiples teintes pour les :

–  Cordes de levage:  L’idéal est qu’elles se confondent avec la teinte de votre tissu/doublure

–  Chaînettes en plastique ou métal.

Contrairement à l’idée reçue, celle en métal est moins solide que celle en plastique et sera plus bruyante mais au niveau esthétique, c’est clair qu’elle fera moins jouet. 

Si le lieu choisi n’impose pas la réglementation sur la sécurisation des stores, la chaînette de plastique aura une forme de poire dans le bas, ceci sera corrigé par l’utilisation d’un poids de lestage. Fatalement, celle en métal aura un tombant bien droit dû à son poids.

–  Forme spéciale

Il est possible de confectionner un store américain en trapèze. C’est rarement utilisé car le store ne se lèvera pas dans la partie triangulaire et donc le paquet ne commencera qu’en dessous du triangle. 

Une grande partie de la surface vitrée sera ainsi occultée, à mon avis prendre un store plissé ou un store à lamelles verticales serait un meilleur conseil.

Store trapèze
Categories: Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.